1892306055360 Auteur Mémoire de fin d’études Responsable de stage
MURUGAVEL Vibusen02 avril au 31octobre 2018 BEAUNE Jérôme
0 Auteur Mémoire de fin d’études Responsable de stage
MURUGAVEL Vibusen02 avril au 31octobre 2018 BEAUNE Jérôme
right798449000-6353408680La messagerie unifiée avec Skype for Business OnlineDe l’intérêt de soulager l’infrastructure On-premise00La messagerie unifiée avec Skype for Business OnlineDe l’intérêt de soulager l’infrastructure On-premise378587012065Promotion 2018
00Promotion 2018

Table des matières
TOC o “1-3” h z u I)Introduction PAGEREF _Toc524021851 h 4II)La société PI Services PAGEREF _Toc524021852 h 61.PI Services PAGEREF _Toc524021853 h 6 1.1Historique PAGEREF _Toc524021854 h 6 1.2L’équipe PAGEREF _Toc524021855 h 8 1.3Organigramme PAGEREF _Toc524021856 h 10 1.4Partenariat avec RFC PAGEREF _Toc524021857 h 11 1.5Les prestations de PI Services PAGEREF _Toc524021858 h 11 1.6Produits d’expertise PAGEREF _Toc524021859 h 13 1.7L’emplacement PAGEREF _Toc524021860 h 15 1.8Clients PAGEREF _Toc524021861 h 16 1.9Concurrence PAGEREF _Toc524021862 h 16 1.10Mon intégration au sein de PI Services PAGEREF _Toc524021863 h 17 1.11Les avantages PAGEREF _Toc524021864 h 17 1.12PI Services à l’international PAGEREF _Toc524021865 h 18III) Le besoin du client PAGEREF _Toc524021866 h 211. Le Client PAGEREF _Toc524021867 h 212. L’initiation du projet PAGEREF _Toc524021868 h 213. La prise en compte des facteurs liées à l’entreprise PAGEREF _Toc524021869 h 224. Les actualités IT PAGEREF _Toc524021870 h 23 4.1 La communication unifiée avec Skype for Business PAGEREF _Toc524021871 h 23 4.2Le Cloud et ses atouts PAGEREF _Toc524021872 h 25 4.3Le mode hybride, un mix d’infrastructure PAGEREF _Toc524021873 h 285. Les avantages et inconvénients du client PAGEREF _Toc524021874 h 28 5.1 Les avantages PAGEREF _Toc524021875 h 28 5.2Les inconvénients PAGEREF _Toc524021876 h 29VI)Une mission à accomplir PAGEREF _Toc524021877 h 311. La mission PAGEREF _Toc524021878 h 312.Un début de solution PAGEREF _Toc524021879 h 323. Les ameliorations envisagées PAGEREF _Toc524021880 h 34V) Les solutions alternatives PAGEREF _Toc524021881 h 351. Plusieurs méthodes existent PAGEREF _Toc524021882 h 352. Les solutions abondonnées PAGEREF _Toc524021883 h 35 2.1Augmentation des ressources matérielles de l’infrastructure existante PAGEREF _Toc524021884 h 35 2.2Migration de tous les utilisateurs sur Skype Online PAGEREF _Toc524021885 h 36 2.3Changement complète de solution pour une moins coûteuse PAGEREF _Toc524021886 h 37VI) Mes différentes actions PAGEREF _Toc524021887 h 391. L’équipe en charge du projet Skype for Business PAGEREF _Toc524021888 h 392. Processus de migration vers Skype Online PAGEREF _Toc524021889 h 42 2.1Avant la migration PAGEREF _Toc524021890 h 42 2.2Pendant la préparation PAGEREF _Toc524021891 h 43 2.3Au début des migrations vers Skype Online PAGEREF _Toc524021892 h 483. Mener à bien, le projet PAGEREF _Toc524021893 h 50E PAGEREF _Toc524021894 h Erreur ! Signet non défini.VII) Une solution inattendue PAGEREF _Toc524021895 h 541. L’originalité du projet PAGEREF _Toc524021896 h 542. L’aspect positif et négatif de ce projet PAGEREF _Toc524021897 h 55 2.1Les points positifs PAGEREF _Toc524021898 h 55 2.2Les points négatifs PAGEREF _Toc524021899 h 56VIII) Mon approche sur le travail accompli PAGEREF _Toc524021900 h 581. Les résultats de mon travail PAGEREF _Toc524021901 h 582. Bilan global PAGEREF _Toc524021902 h 583. Les nouvelles perspectives professionnelles PAGEREF _Toc524021903 h 59IX) Mon avis PAGEREF _Toc524021904 h 611. Mon école, Supinfo PAGEREF _Toc524021905 h 612. Mon stage de fin d’études PAGEREF _Toc524021906 h 623.La rédaction de mon mémoire PAGEREF _Toc524021907 h 62X) Conclusion PAGEREF _Toc524021908 h 64XI) Bibliographie et Webographie PAGEREF _Toc524021909 h 661. Sites Web PAGEREF _Toc524021910 h 66

IntroductionDurant ce mémoire, je vais vous exposer le travail que j’ai réalisé durant mon stage de fin d’études. Je vais commencer par vous présenter la société PI Services qui a bien voulu m’a accueilli pendant cette période afin de m’aider à obtenir mon diplôme d’expert en informatique à l’école de SUPINFO Paris.

Une fois que vous saurez tout sur cette société, je vous présenterai le contexte particulier dans lequel j’ai travaillé. En effet, ayant intégré une société de services en ingénierie informatique, j’ai été envoyé en mission chez un client à la renommée internationale.

Par la suite, je vous expliquerai ce qu’est la communication unifiée avec Skype for Business et son importance dans la vie d’une entreprise, ainsi que les alternatives possibles, tout en vous expliquant les choix de technologies choisi dans le cadre de la problématique.

J’aborderai ensuite le détail des missions que j’ai réalisé au cours de mon stage tout en mettant en avant mes réflexions d’un point de vue ingénieur.

J’analyserai mon approche que j’ai choisi. Je finirais par réaliser mon autoévaluation d’un œil constructif et sincère concernant cette expérience, ainsi que de mon cursus à l’école SUPINFO de Paris.

Avant de vous lancer dans le vif du sujet, je vais commencer par me présenter, je m’appelle Vibusen MURUGAVEL, j’ai 26 ans et je suis donc en deuxième année de master informatique à l’école de SUPINFO Paris.

Après l’obtention de mon baccalauréat STI, je me suis orienté vers un brevet de technicien supérieur en informatique et réseaux pour l’industrie et les services techniques (BTS IRIS) qui est en grande partie de la programmation avec une partie moins conséquente de l’administration systèmes et réseaux. Après avoir validé mon BTS, je me suis rendu compte que je ne prenais aucun plaisir à suivre ce cursus et que les débouchées ne m’emmèneraient pas là où je le souhaitais. C’est alors que je me suis demandé quel secteur d’activité m’intéresserait et dans quelle branche j’aurais aimé évoluer et en faire mon métier.

C’est ainsi que je me suis orienté vers l’administration systèmes et réseaux. J’ai de ce fait intégré le CFA Léonard le Vinci (maintenant Sup de Vinci) qui est situé au sein du Pôle Universitaire Léonard de Vinci à la Défense (92) et qui proposait une formation décalée en alternance. J’ai donc pu avoir de l’expérience professionnelle dans l’administration systèmes et réseaux dans une société d’hébergement Cloud, tout en obtenant ma troisième année d’études supérieures en informatique.

Ayant obtenu ainsi au niveau licence, je pouvais maintenant m’inscrire dans une école dans le but d’obtenir mon master. SUPINFO PARIS est l’école dans laquelle j’ai décidé d’effectuer mon master. Après ma première année de master, j’ai réalisé mon stage chez PI Services, une société de service informatique, où j’ai pu mettre à profit mes connaissances acquises dans l’administration systèmes et réseaux durant mes quatre années d’études supérieures. J’ai même eu l’occasion de prendre part à des projets d’installation de configuration en solitaire, ce qui suivait mon cursus de Master première année.

Aujourd’hui je suis en dernière année de master, et j’ai signé un contrat de professionnalisation avec PI Services, ce qui me permettra de démarrer de la meilleure manière ma carrière professionnelle. En effet, PI Services correspond parfaitement au type de société que je souhaite intégrer pour construire mon expérience professionnelle.

Au cours de ce mémoire, je vais vous expliquer ce qu’est la communication unifiée avec Skype for Business, son importance dans une entreprise et comment le problème rencontré a été résolu. Ce sujet a été choisi puisque c’est en adéquation totale avec mon travail et mon sujet de mémoire.

La société PI ServicesPI Services1.1HistoriquePI Services est une société prestataire de services spécialisée dans la gestion, le déploiement et la conception d’infrastructure informatique pour les entreprises. Elle s’apparente aux SSII (société de services en ingénierie informatique) puisque son but est d’apporter son expertise sur différents sujets afin de mener à bien des projets informatiques pour les entreprises qui en font la demande. PI Services a été créé en 1997 sous le statut de société anonyme. Elle est actuellement dirigée par Jean-Serge NGOUMA.

Le siège de l’entreprise est situé à Noisy-Le-Grand au sein d’un quartier d’affaires ce qui accentue la visibilité de l’entreprise.
Aussi, cette entreprise possède plusieurs succursales :
Au Martinique, à Fort de France
Au Congo, à Brazzaville
Au Congo, à Pointe Noire
Elle bénéficie d’une ouverture sur de nombreux marchés notamment dans les pays émergents qui font de plus en plus appel à des sociétés de services dans le domaine de l’informatique.

Comme la majorité des sociétés de services, elle est faiblement capitalisée financièrement
(50 000 euros), mais c’est l’ensemble du personnel de l’entreprise qui donne de la valeur à PI Services.

Parmi ses atouts, elle possède un haut niveau d’expertise et privilégie la qualité du service à la quantité en vue de garantir son image de marque. Son attrait pour l’innovation lui permet d’être toujours à jour sur les dernières technologies et les derniers produits sortis.
Elle valorise tout particulièrement le travail en équipe et l’échange de compétences entre ses collaborateurs. En effet, des réunions techniques sont organisées afin de faire découvrir un produit ou des nouveautés technologiques qui sont apparus dernièrement. Des séminaires avec d’autres entreprises sont également organisés afin d’échanger sur des sujets d’actualité dans le secteur des infrastructures informatiques.
Le blog de PI Services (https://blog.piservices.fr) est maintenu à jour par l’ensemble de l’équipe technique en vue d’exposer des retours d’expériences et des articles sur des solutions testées ou mises en place. Ce blog permet également d’avoir une vitrine qui démontre les compétences des ingénieurs et consultants.

Les outils de communications instantanées intégrés au sein de PI Services permettent un échange rapide avec d’autres personnes. Ainsi, la société valorise fortement le transfert de compétences entre ses collaborateurs et également avec l’extérieur. L’entreprise part du principe que la connaissance n’est utile que si elle est partagée et c’est ainsi qu’elle lui permet d’avoir encore plus de valeur.

1.2L’équipeL’équipe de la société PI Services est constituée d’une trentaine de collaborateurs répartis en deux branches distinctes : commerciale et technique.
La partie technique concerne la gestion de projets, supports et infogérances.
Jérôme BEAUNE, le directeur des opérations techniques dirige l’équipe techniques. Il s’occupe de faire les planifications des équipes, le plan de carrières, suivi des entretiens et l’application du plan de formation recommandée par le chef de projet.

Matthieu MARTINEAU, le chef de projets est aussi responsable des entretiens techniques, d’une meilleure acquisition des compétences des équipes grâce au plan de formation, de la mise en place des réunions techniques et des plans d’actions. Il est aussi consultant chez les clients.

Robin MATHE, le responsable d’équipe service managé est en charge d’assurer un niveau de service pour les clients ayant souscrit à du support ou de l’infogérance. Il se voit confier un ou plusieurs stagiaires et il est chargé de les intégrer dans les projets ainsi que de les former.
Les stagiaires commencent par faire une acquisition des différentes compétences nécessaires pendant environ 4 mois dans l’équipe du service managé. Le service manager s’occupe des parties supports et infogérances des clients. Cela permet aux stagiaires de se familiariser avec les différents clients et infrastructures gérés par PI Services.
Les autres membres de l’équipe techniques sont dispatchés chez les clients pour divers projets. Ce sont tous des ingénieurs et des consultants.

Si PI Services est satisfait de la prestation des stagiaires, ces derniers sont pris en contrat de professionnalisation pour la dernière année de master. Les stagiaires sont petit à petit mis sur des projets à réaliser chez les clients par Jérôme BEAUNE.

Depuis sa création, PI Services aide ses clients à concevoir, à déployer et à gérer des infrastructures distribuées centrées sur les technologies Microsoft (annuaire Active Directory, messagerie Exchange, communications unifiées Lync, travail collaboratif SharePoint, supervision System Center, virtualisation Hyper-V, bases de données SQL Server, Azure…). Son rôle est d’accompagner ses clients dans la définition et la mise en œuvre des plateformes de gestion, de messagerie, de travail collaboratif et de sécurité de Microsoft et de ses partenaires éditeurs, sélectionnés pour la valeur ajoutée de leurs solutions ; puis de mettre en place la solution retenue.

L’atout de PI Services est de proposer une expertise forte sur ces solutions, grâce à des collaborateurs très qualifiés et à des processus rigoureux de suivi des projets. L’activité de PI Services est organisée autour de deux groupes distincts, d’une manière assez semblable à la majorité des sociétés de services.
Les effectifs relativement restreints de la société (moins d’une dizaine de personnes au pôle commercial et administratif et une vingtaine au pôle technique) permettent de conserver un véritable esprit d’équipe tout en évitant nombre des écueils fréquemment rencontrés dans les plus grosses structures, où bien souvent les commerciaux ne connaissent pas les employés qu’ils placent sur des missions pour lesquelles ces derniers peuvent ne pas être suffisamment qualifiés ou intéressés.

1.3Organigramme
1.4Partenariat avec RFCRFC est un partenaire de PI Services et est localisé en Tunisie. PI Services a choisi RFC, pour son idéologie similaire qui préfère la qualité de services à la quantité et pour les experts tout aussi certifiés et qualifiés.

PI Services fait appel aux collaborateurs de RFC lorsque tous ces collaborateurs sont déjà en missions. En effet, les clients sont nombreux et parfois pour répondre aux demandes, PI Services a besoin de confier certaines missions aux collaborateurs de notre partenaire pour pouvoir atteindre l’objectif du client et celle de PI Services dans le délai imparti. Cela permet à PI Services d’augmenter l’agilité et la flexibilité vis-à-vis du client.

Le projet est suivi de près par le chef de projet et par le directeur des opérations techniques pour assurer le bon déroulement et la qualité de la mission tout comme les projets des collaborateurs de PI Services.

1.5Les prestations de PI ServicesLe conseil : La société propose d’accompagner ses clients dans la conception de leurs projets d’infrastructures informatiques. Cela commence par les analyses des besoins et de l’existant qui vont permettre de déterminer les impacts sur l’environnement client qu’une solution pourrait provoquer. C’est grâce à l’ensemble de ces processus qu’il est possible de déterminer si un projet est réalisable et à quelles conditions. Ces différentes étapes sont cruciales dans un projet puisqu’elles sont les fondations sur lesquelles il repose. Par exemple, si lors de l’analyse de l’existant, un paramètre n’a pas été pris en compte, alors le projet peut se retrouver retardé, voire bloqué et engendrer des retards dans les délais de livraison. Il est donc important que lors de cette phase toutes les parties qui peuvent être touchées collaborent afin d’avoir en main l’ensemble des informations. La réalisation d’un POC (Proof of concept), sert à démontrer la faisabilité d’un projet en mettant en œuvre la solution demandée dans un environnement et un contexte identique à celui du client. Au-delà de cet aspect, PI Services peut assurer la rédaction du cahier des charges et donner son aide en tant qu’assistance à la maitrise d’œuvre, ou à la maitrise d’ouvrage.

L’intégration : PI Services peut accompagner les sociétés dans l’intégration d’une solution à l’égard de laquelle elle a un niveau d’expertise. Ainsi, elle est capable de réaliser ou d’assister des équipes dans l’installation et d’exécuter les transferts de compétences nécessaires. En contrepartie, l’entreprise cliente acquière une bonne maitrise et connait le système qui aura été intégré Il y a donc une phase d’accompagnement qui est importante dans un projet et qui permet l’autonomie du client. Comme pour les prestations de conseils, il est crucial d’avoir une vraie synergie entre les équipes de la société prestataire de services et celles de l’entreprise cliente.

L’assistance : En marge de la gestion et réalisation de projet, PI Services propose une gamme d’offres d’assistance. Celles-ci sont réalisables à distance ou sur site. Les entreprises qui n’ont pas les structures nécessaires ou qui souhaitent externaliser ses tâches d’exploitation et de maintenance peuvent demander l’assistance de PI Services. En effet, ce dernier peut assurer d’une part une prestation de supervision d’une infrastructure et d’autre part les interventions en cas d’incidents. Lors de ces processus, une démarche d’amélioration continue est mise en place afin de prévenir les éventuels problèmes.
Le support : Lors de l’installation d’un produit chez un client, le client peut souscrire à un contrat de support. Ce contrat permet à l’entreprise cliente lors d’un incident ou d’une incompréhension d’ouvrir un ‘ticket’ au support PI Services. Des journées de prestations sont également prévues afin de passer des mises à jour pointilleuses et vérifier le bon fonctionnement de l’infrastructure que le client à la responsabilité de maintenir.

Les infrastructures sont supportées par Microsoft, car validées comme suivants les « Best Practices », ce qui permet à PI Services de remonter le ‘ticket’ à Microsoft afin de profiter de leur base de connaissance.

L’ensemble de ces prestations permet à PI Services de couvrir une grande partie des besoins clients.
L’infogérance : PI Services gère aussi tout ou une partie de l’infrastructure informatique de ces clients. Par exemple, une entreprise peut externaliser sa gestion informatique, car il est moins coûteux et plus judicieux de faire appel à une société experte en la gestion informatique comme PI Services que de créer sa propre équipe de gestion informatique.
1.6Produits d’expertisePI Services a centré ses compétences autour des produits Microsoft. Elle a développé un fort partenariat avec cette multinationale depuis plus de 10 ans. Elle invite ses ingénieurs et consultants à être certifiés, ce qui permet de défendre son niveau d’expertise. Elle a d’ailleurs obtenu le titre de Microsoft Gold Partner dans cinq domaines. Même si les noms ont été définis par Microsoft, il s’agit à l’origine de concepts généraux dans les infrastructures informatiques auxquels des produits ont été associés.
Voici un descriptif succinct de ces différents domaines dont PI Services est expert :
Advanced Infrastructure Solutions : il s’agit du déploiement d’infrastructures liées aux technologies d’annuaires Active Directory qui répond aux besoins de gestion des identités en entreprises. De plus, le déploiement de solutions de messagerie Exchange est aussi concerné par cette spécialité.

Unified Communication Solutions : Domaine d’expertise centré autour de la communication instantanée vocale ou écrite avec des produits comme Lync. Cette spécialisation comprend aussi la mise en œuvre de ces solutions avec celles de messagerie plus classique (Exchange).

Information Worker Solutions : Ce concept intègre l’intégration de solutions de travail collaboratif. Cela permet entre autres d’augmenter la productivité en entreprise.
SharePoint est la solution proposée par Microsoft pour soutenir cette idée. Ces technologies sont intimement liées avec celles des bases de données puisqu’elles communiquent avec celles-ci pour la recherche, l’accès et le stockage de données.
Mobility Solutions : La gestion des périphériques mobiles est une problématique importante en entreprise, notamment lorsque les modèles de périphérique composant le parc sont variés (smartphones, ordinateur portable).

Outre Microsoft, PI Services possèdent des partenariats avec d’autres sociétés comme Symantec, Sophos, MobileIron, Varonis ou encore Letsignit.

Le partenariat avec Symantec permet des solutions complémentaires (sécurité, archivage, sauvegardes, récupération des données) à la mise en place de la messagerie Exchange.

Concernant la sécurité, PI Services utilise Symantec Brightmail Gateway qui permet une protection sur le courrier entrant et sortant avec une protection contre les virus et un filtrage des spams. Ce partenariat avec Symantec vaut à PI Services le titre de Partenaire Platinium.
Le partenariat avec Sophos permet à PI Services de proposer à nos clients des outils de sécurité comme le pare-feu Sophos XG ou l’antivirus Sophos Endpoint pour les postes utilisateurs.

1.7L’emplacementLa société se trouve à 5 minutes de la gare de Noisy-le-Grand Mont d’Est dans un quartier d’affaires.
L’emplacement de son bureau permet aussi d’être très bien entouré des routes comme l’A4, D33, D75 et D330.
De plus, il y a un centre commercial à cinq minutes de là, pour aller déjeuner entre collaborateur en toute tranquillité.

Voici une vue de l’emplacement avec Google Maps :

1.8ClientsPI Services a pu mettre son expertise aux services de clients très connus comme de moins connus. Les clients font des retours positifs et demandent de nouvelles collaborations avec PI Services pour la qualité de services de ce dernier.

Parmi les clients qui font confiance à PI Services :

1.9ConcurrenceEtant une SSII située dans la région Parisienne, le groupe doit faire face à une forte concurrence, car bon nombre de sociétés de services en ingénierie informatique existe sur Paris. Cependant, ce qui permet à la société de se distinguer c’est sa quête de la perfection, et la qualité de ses collaborateurs. Il est évident qu’une société étant Gold Partenaire Microsoft est obligée d’avoir un quota d’employés certifiés, ce qui lui assure des connaissances et une bonne qualité du service.

1.10Mon intégration au sein de PI ServicesPI Services a mis en place des partenariats solides avec différentes écoles tels que SUPINFO pour accueillir les étudiants pendant leurs périodes de stage.

Pour effectuer un stage chez PI Services, le stagiaire doit passer par de nombreuses étapes définies par la structure d’accueil en fonction de son niveau d’étude et selon le besoin de l’entreprise. Le stagiaire bénéficie d’un vrai statut dans l’entreprise et participe souvent à des projets concrets et parfois complexes.

Le manager du stagiaire a autorité d’assigner à un stagiaire des tâches spécifiques ou lui confier un projet complet à réaliser ; et parfois même, il peut être désigné pour participer à une mission chez un client.
J’ai débuté mon stage avec du support et de l’infogérance dans l’équipe du service managé puis j’ai pu mettre en profit mes compétences et mes acquis chez plusieurs clients sur différents projets. Cependant, nous parlerons que d’une problématique que j’ai pu traiter pendant mes 6 derniers mois de stage chez un client tout au long de ce mémoire.

1.11Les avantagesPI Services propose à ses collaborateurs de passer des certifications toute au cours de l’année sur les différentes technologies de ses partenaires comme Microsoft. Ceci permet de garantir une qualité de service et mettre en confiance les clients. En effet, la certification est une preuve de maîtrise des compétences.

1.12PI Services à l’internationalDepuis 2004, le groupe PI Services s’est étendu à l’international sur des marchés à fort potentiel. Il existe désormais trois autres sociétés qui partagent le nom PI Services.
Chacune des filiales combine l’expertise du groupe ainsi que des compétences locales et propose :
De faciliter l’accès aux technologies innovantes,
D’améliorer l’efficacité et la compétitivité des SI,
De renforcer la connectivité via l’infrastructure IT,
De former, et de transmettre une expérience pointue en matière d’informatique, d’Intranet/Internet et de sécurité,
La fourniture de matériel informatique.

SKYTIC, premier Centre de formation Informatique agréé et certifié éditeurs MICROSOFT, CISCO, CITRIX, LINUX, ITIL d’Afrique Centrale, demeure l’acteur incontournable de votre plan de formation.

Son équipe dynamique et réactive vous proposera les solutions les mieux adaptées à vos besoins. Avec une offre de plus de 200 programmes de formations en bureautique, informatique, management, méthodologies et efficacité personnelle, SKYTIC vous apporte les réponses à vos demandes de formations.

PI Services Afrique Centrale développe et met en œuvre des solutions informatiques ayant pour objectif principal de répondre aux besoins et aux attentes de ses clients. Nos équipes d’ingénieurs, de consultants et de techniciens sont aguerries aux technologies innovantes pour vous aider à définir, valider et déployer les différentes Technologies de l’Information et de la Télécommunication.

PI Services Afrique Centrale s’est doté de deux centres de formation informatique certifiants et académiques basés à Pointe Noire et Brazzaville : Skytic Formation.

Skytic Telecom forte d’une compétence d’opérateur multi-technologies (fibre optique, satellite, BLR), s’adresse aux professionnels en proposant des offres Internet sur mesure.

Skytic Telecom s’affranchit de toute contrainte géographique et accompagne les grandes Entreprises, PME, TPE et Administrations Publiques avec des solutions adaptées à leurs besoins en télécommunication (accès Internet sécurisé, hébergement, équipes nomades, visioconférence, télétravail …).

Le backbone de Skytic Telecom repose sur trois technologies :
Fibre (accès à l’international via le câble WACS)
BLR (couverture de Pointe-Noire et Brazzaville)
VSAT (couverture nationale)
Quelle que soit la technologie utilisée, le réseau de Skytic Telecom est opéré par son Network Operating Center basé à Pointe-Noire et dispose d’équipes techniques à Pointe-Noire et Brazzaville.

Skytic Télécom, complète aujourd’hui notre offre de services sur mesure et propose aux entreprises une approche globale allant de la fourniture d’accès internet, aux équipements de sécurités des données et à la mise en place d’applications d’entreprise.

Ces trois structures disposent de leurs employés propres, mais peuvent également faire appel aux ressources de PI Services France lors de missions nécessitant des compétences ou une expertise spécifique.

III) Le besoin du clientDans la suite du mémoire, afin de garder la confidentialité de la société dans lequel j’ai travaillé, elle sera nommée : client 1

1. Le ClientLe client 1 a été fondé par trois ingénieurs en 1988. Aujourd’hui c’est une entreprise internationale qui a racheté une entité et qui en rachète tous les deux mois environ sur l’international. Elle possède environ 30 000 collaborateurs et est présente dans plus de 20 pays différents.

Cette société a pour but d’accompagner la stratégie de développement de ses clients dans les domaines de l’innovation, de la recherche et développement et des systèmes d’information technologiques.

J’ai intégré le client 1 en tant que prestataire de service pour les projets Skype.
Mon équipe était constituée d’un chef de projet, d’un expert Skype et de moi-même dans le rôle d’ingénieur Skype for Business.

Nous avons un manager des projets IT chez le client 1. Le manager dirige toutes l’équipe de projets qui dénombre une dizaine de personnes.

L’équipe des projets est constituée de divers experts systèmes et réseaux pour les solutions comme le management d’identités, Microsoft Exchange, Skype for Business et le réseau. Mais aussi de quelques chefs de projets qui gère le bon déroulement des projets.

2. L’initiation du projetLa collaboration passe par la communication inévitablement, nous avons donc besoin des outils qui le permettent. C’est pourquoi, le client 1 a investi dans la solution de communication instantanée de Microsoft depuis des années.
Tous les utilisateurs devraient pouvoir utiliser un outil de communication instantanée pour un meilleur rendement et efficacité du travail. En effet, cela évite de perdre du temps dans la recherche d’informations.

3. La prise en compte des facteurs liées à l’entrepriseLa dimension internationale du client 1 a besoin que la collaboration puisse aussi être faite à l’internationale.

La société a plusieurs entités dispersées à l’internationale. Il n’est pas possible de devoir se déplacer à chaque fois que l’on doit communiquer ou faire une réunion avec une personne d’une autre entité. Cela ferait perdre du temps et de l’argent que la société pourrait investir pour optimiser les objectifs de l’entreprise. Comme toute société qui se vaut, il faut donc une solution de collaboration instantanée qui puisse éviter le déplacement.
L’évolutivité du nombre de collaborateurs est aussi à prendre en compte. En effet, tous les jours il y a plusieurs dizaines de départs et d’arrivés de collaborateurs dans la société. Le nombre d’utilisateurs ne cessent pourtant d’augmenter car le client 1 rachète des sociétés tous les deux mois environ. Lors d’un rachat, l’entité est intégrée à l’infrastructure du client 1. Il faut donc proposer et fournir les services disponibles chez le client 1 dont Skype for Business à ces nouveaux collaborateurs.

4. Les actualités IT4.1La communication unifiée avec Skype for Business
L’historique de Skype for Business
Skype for Business est une solution de communication instantanée pour les entreprises. Microsoft est le propriétaire de ce logiciel sorti en 2015.
Ce logiciel est le fruit du rachat de Skype par Microsoft en 2011. En effet, Skype for Business 2015 intègre les fonctionnalités de Lync Server 2013 et mais aussi des fonctionnalités de Skype.

Microsoft a sorti les solutions de communication instantanée suivante pour les entreprises :
En 2003 – Live Communications Server 2003
En 2005 – Live Communications Server 2005, nom de code Vienne
En 2007 – Office Communications Server 2007
En 2009 – Office Communications Server 2007 R2
En 2010 – Lync Server 2010
En 2012 – Lync Server 2013 (RTM 11 octobre 2012)
En 2015 – Skype for Business
Skype for Business fait partie de la communication unifiée 2.0 proposée par Microsoft.

La communication unifiée
L’heure est à la communication unifiée 2.0 dans le monde de l’informatique.

Le but principal de la communication unifiée 2.0 est que toutes les technologies de communications de la société soient fusionnelles pour simplifier et faciliter la prise en main des outils de communication des collaborateurs. En effet, cela permet l’interaction des collaborateurs internes ou même externes avec les clients par tous les moyens de communications disponible avec une seule interface.

La communication unifiée est aussi bénéfique pour l’entreprise grâce à la diminution des coûts d’abonnements, d’administration et de maintenance de ces systèmes de communication. Les administrateurs gagnent aussi en simplicité de gestion de l’infrastructure.

Les fonctionnalités de la communication unifiée avec Skype for Business sont :
La présence
La présence permet d’afficher son statut aux collaborateurs. Les collaborateurs pourront ainsi savoir si vous êtes disponible, occupé, en réunion ou même absent.

La messagerie instantanée
La messagerie instantanée permet d’avoir une communication instantanée avec un collaborateur ou un client, ce qui permet l’échange de message en temps réel.

La conférence audio et vidéo
Avec la conférence, nous pouvons avoir une conversation audio ou audio et vidéo avec un ou plusieurs collaborateurs. Ce qui permet mettre en place une réunion à distance sans se déplacer de son bureau.

La téléphonie IP
La téléphonie IP est ce qu’on appelle aussi la Voix sur IP. La téléphonie par IP permet de transmettre la voix sur les réseaux IP donc Internet. Il n’y a donc pas besoin d’installer une ligne téléphonique analogique.

Le partage d’écran
Cette fonction permet de partager votre écran d’ordinateur et même de donner la main à votre collaborateur pour qu’il puisse faire des actions quelconques sur votre ordinateur.

La présentation de PowerPoint
La présentation de PowerPoint permet de présenter des slides à l’aide d’un fichier PowerPoint (PPT).

Le partage de fichiers
Nous pouvons partager n’importe quel fichier d’une taille maximum de 500 Mo en temps réel. Si l’on veut partager un fichier de plus grande taille, il faudra se retourner vers un service d’hébergement de fichiers comme OneDrive.

La mobilité
Le logiciel de communication peut être utilisé sur différentes plateformes comme un ordinateur, téléphone ou même une tablette grâce à l’application disponible sur les différents systèmes d’exploitation.
4.2Le Cloud et ses atoutsLe Cloud est aussi une actualité qui prend de l’ampleur depuis quelques années dans le marché du service. C’est la prestation de service informatique à la demande sur internet. Il a changé la manière de livraison d’une solution informatique d’un produit à un service, en permettent aux utilisateurs et aux entreprises d’utiliser des logiciels ou du matériel gérés par des sociétés informatiques sur des sites distants. Les atouts du Cloud sont nombreux et attrayants.

Parmi les avantages du Cloud computing, on peut citer :
Réduction des coûts
Prendre en considération le retour sur investissement (ROI)… L’avantage majeur du Cloud computing sont les bénéfices en termes d’économies de coûts informatiques. Le coût de la solution est fortement diminué. On peut parler de la maintenance quasi-inexistante, de l’électricité consommé par les serveurs, de la climatisation des salles serveurs réduit, de la diminution du nombre de serveurs, le coût des mises à niveaux et un prix flexible par rapport aux services demander car nous payons seulement ce que nous consommons.

Sécurité accrue
Il n’y a plus besoin de réfléchir à mettre à jour l’infrastructure systèmes et les logiciels. Avec le SAAS, l’infrastructure sont toujours à jour et ce même dès la sortie de la nouvelle version. Les logiciels sont aussi mis à jour sans frais supplémentaire lorsqu’elles sont incluses dans le pack SAAS. Les datacenters sont surveillés et maintenus par des équipes d’administrateurs et de sécurités de la société de service Cloud 24h/7j.

Evolutivité
Par exemple, s’il y a besoin de 500 comptes utilisateurs en plus, ils peuvent être créer sans se soucier de l’infrastructure et de la charge et capacité maximum qu’elle peut supporter.
Il n’y a plus besoin de se soucier de mettre à niveau l’infrastructure informatique. En effet, les ressources nécessaires peuvent être augmenter comme diminuer quand nous en avons besoin. Nous devons seulement maintenir le réseau et les postes utilisateurs de la société en grande partie en ce qui concerne l’infrastructure de Skype for Business. SAAS ?
Qualité de service (QOS)
Les temps d’arrêts seront moindres comparer aux problèmes que l’on peut rencontrer sur une infrastructure Onpremise. En effet, les sociétés de services Cloud garantissent plus de 99.99% de temps de disponibilité pour la plupart grâce à leurs experts qui supervisent les datacenter 24/7.
Ecologique
Le partage de ressource permet des économies de climatisation, électricité, etc. Tous ceux-ci permettent des gestes écologiques.
Contrôle des coûts
Les coûts peuvent être contrôler. En effet, les coûts engendrer par l’infrastructure ou par une personne peuvent être su parfaitement grâce aux coûts fixe par mois et par utilisateur.

Il y a des avantages mais quelques désavantages sont quand-même présents dans le Cloud computing. On peut citer ceux-ci :
Temps d’arrêt de la productivité
Dans le cas où les serveurs sont Onpremise, même si internet n’est plus disponible, les services sont au moins toujours disponibles en interne à la société. Ce ne sera pas le cas pour le Cloud, il y aura donc des temps d’improductivité dû à une panne de réseau Internet.
Contrôle limité
Comme l’infrastructure Cloud est entièrement gérer et posséder par le fournisseur de services, nous avons un contrôle minime sur ce qui se passe pour nos données.

Bande passante du réseau de l’entreprise
Les ressources échangées avec Internet deviennent plus conséquentes avec un service Cloud, de ce fait il ne faut pas oublier de revoir en conséquence la bande passante de la société en augmentation pour pouvoir supporter la charge et la demande.

4.3Le mode hybride, un mix d’infrastructureLe mode hybride est une fusion de l’infrastructure Onpremise et Online. Les deux infrastructures cohabitent.
Ce type d’infrastructure a l’avantage d’avoir un plus grand contrôle de ce que l’on héberge dans le Cloud. En effet, tout ce qui est confidentiel ou sensible, peut être gardé sur l’infrastructure Onpremise.

De plus, c’est un avantage majeur pour les sociétés qui ont de fortes fluctuations de leurs besoins en ressources matérielles informatiques.

5. Les avantages et inconvénients du client5.1 Les avantages 
Comme dit plus haut dans mon mémoire, j’ai travaillé sur des projets sur une durée maximum de 2 mois avant celui-ci chez PI Services. J’ai vu une opportunité intéressante lorsque mon responsable de stage m’annonça en mars 2018 que ma prochaine mission sera chez un client grand compte pour une durée d’un an et que je serais pris en tant que prestataire Skype. Je me suis rendu compte que lors de mes stages précédents, où j’avais déjà travaillé pour un SSII avec des infrastructures intéressantes sur Paris, jamais je n’avais eu à m’occuper d’un parc aussi grand et qui plus est une entreprise à dimension internationale.
Etant d’avantage orienté Microsoft de par ma formation à SUPINFO, je savais que je serai dans un environnement favorable pour enrichir mon expérience personnelle. De plus, c’était un travail que je n’avais jamais effectué au préalable et qui pourrait m’apporter un savoir-faire supplémentaire, ainsi que de nombreuses méthodologies de travail.

Dès que vous travaillez pour un client grand compte, il faut se plier à ses exigences et à ses méthodes de travail. Il faut dire que lorsque vous travaillez sur un environnement international, mieux vaut suivre des processus réfléchis et qui n’ont pas de failles, et ainsi éviter une panne qui pourrait gêner considérablement le client et cela à grande échelle, voire très grande échelle.

Un travail très enrichissant par la découverte d’outils nouveaux, l’apprentissage complémentaire sur la communication unifiée et la gestion de l’infrastructure Skype for Business sur un parc aussi grand et diversifié et des responsabilités en concordances à notre niveau d’étude est gratifiant.

C’est un travail dans lequel entretenir d’étroites collaborations avec votre client permet de développer le côté relationnel. Pour une personne comme moi de nature timide, cela m’a permis de vaincre ce trait de caractère de ma personnalité. De plus, lorsque l’on rejoint une équipe de plusieurs personnes, il vaut mieux entretenir de bonnes relations avec ses collègues. Là encore, cela m’a beaucoup appris sur le côté humain et personnel.

5.2Les inconvénientsL’inconvénients majeurs étaient surtout le temps restreint que nous disposions pour commencer le projet car nous devions stabiliser au plus vite l’infrastructure Onpremise.

Vient ensuite le fait que pendant ma période de stage, il y avait les vacances d’été au milieu. En effet lorsque j’ai commencé mon stage, la DSI tournait un peu lentement, car de mi-juin à fin août, les collaborateurs prennent leurs congés.
Comme c’est une grande société et que tout est hiérarchisé et procédural, notre champ d’action est limité, même si la reconnaissance du travail réalisé allait nous offrir une augmentation de notre d’activité. Si nous avons des problèmes d’interactions avec un serveur, il faut d’abord se référer au service responsable de celui-ci. Puis, il faut lui affecter ce que nous appelons un IM (Incident Management, « gestion des incidents ») dans lequel nous décrivons ce que nous avons fait et le problème que nous avons eu afin de leur permettre de le résoudre. Il faut noter que nous utilisons le terme incident et non pas problème.

Les stages en administration systèmes, dans un environnement aussi sectorisé et reparti, ne nous permet pas sortir de notre périmètre. Nous ne devions pas intervenir le vendredi, car c’est un jour dit de « gel » : si nous intervenons ou que nous déployons une configuration qui est défectueux. Une intervention le week-end ne peut être faite sans en demander l’accord à la hiérarchie supérieure, et nous ne pouvons pas bloquer un week-end complet. Donc nous faisions les préparations pour la semaine suivante, tout en sachant qu’il n’y aura certainement pas d’interventions à réaliser le vendredi.

VI)Une mission à accomplir1. La missionPour rappel, le client 1 est une entreprise à dimension internationale et en constante expansion. Il faut donc que l’infrastructure informatique soit adapter pour tenir le rythme de la société.

Les ressources de l’infrastructure système peuvent vite devenir insuffisantes au fur et à mesure des années et que des collaborateurs s’ajoutent. Autre rappel, la société rachète environ une entité tous les deux mois.

L’infrastructure des serveurs de Skype for Business est immense. En effet, il y a plus d’une trentaine de serveurs pour la faire fonctionner. L’infrastructure est aujourd’hui constituée de deux pools de serveurs qui prennent en charge équitablement les collaborateurs pour une meilleure stabilité de l’infrastructure.

Malheureusement, cette insuffisance s’est fait ressentir en mois de mai 2018 et a mené à des instabilités aléatoires du système de communication Skype qui se sont ressenties à l’internationale chez le client 1. Il y a des jours où les utilisateurs ne pouvaient plus faire d’appel conférence ou des réunions Skype par manque de ressources suffisantes. Cela arrivait surtout aux alentours de certains horaires : de 10h00 à 12h00 et de 14h30 à 17h00. Pendant ces heures de pointes, beaucoup de collaborateurs se servaient de leurs clients Skype pour communiquer.

De plus, il n’y avait que la moitié des collaborateurs qui disposaient de Skype car il aurait fallu une infrastructure au moins deux fois plus grande que celle disponible pour pouvoir créer un compte Skype pour tous les collaborateurs du client 1. C’est pourquoi, jusqu’ici le choix a été fait d’activer que les utilisateurs aillant besoin de Skype pour leurs travails.

Pour les collaborateurs c’est du temps perdu à essayer d’outrepasser le problème et même parfois, des contrats perdus.

Pour la société, les pannes diverses peuvent engendrer d’énormes coûts et l’image peut être quelque peu terni.

C’est pourquoi, il a été décidé de trouver une solution pérenne et viable dans le temps pour une société de cette ampleur.

Un début de solutionPour envisager une solution à la problématique, il nous a fallu étudier les différentes solutions disponibles, leurs avantages et inconvénients et mettre en place un procédé pour la solution retenue.
La solution appliquée était de migrer les utilisateurs sur Skype Online dans l’infrastructure Office 365 de Microsoft tout en gardant d’autres utilisateurs sur la plateforme Onpremise pour diverses contraintes techniques, de conformités et de sécurités. C’est pourquoi, il a été décidé d’avoir une infrastructure Skype hybride.

Voici les flux du processus de la connexion d’un utilisateur de Skype for Business dans une configuration hybride.

La procédure de connexion d’un utilisateur de Skype Onpremise :

L’utilisateur de Skype Onpremise fournit l’adresse SIP [email protected] et clique sur « Se connecter » son client Skype.

Le client Skype fait une interrogation Lync Autodiscover «Lyncdiscover.domaine.com» qui sera pointé vers les serveurs Onpremise et atteindra le serveur frontal.

Une fois que l’interrogation atteint le serveur frontal, le serveur authentifie l’utilisateur en premier et vérifie où est hébergé l’utilisateur. Comme l’utilisateur est hébergé sur l’infrastructure Onpremise, l’utilisateur se connecte sur le serveur Front End et le serveur va fournir les services nécessaires à l’utilisateur.
La procédure de connexion d’un utilisateur de Skype Online :

L’utilisateur de Skype Online fournit l’adresse SIP [email protected] et clique sur Se connecter son client Skype.

Le client Skype fait une interrogation Lync Autodiscover «Lyncdiscover.domaine.com» qui sera pointé vers les serveurs Onpremise (en tant que configuration hybride) et atteindra le serveur frontal (serveur hybride).

Une fois que la requête atteinte le serveur Front End, ce dernier authentifie d’abord l’utilisateur et vérifie si l’utilisateur est Onpremise ou Online.

Comme l’utilisateur est hébergé Online, le serveur Onpremise redirige l’utilisateur pour qu’il se connecte aux serveurs Online.

L’utilisateur se connectera aux serveurs Online, s’authentifiera et aura les services requis.
Ensuite, il faut vérifier que la procédure fonctionne avec des tests sur l’infrastructure de recette. La plateforme recette est une infrastructure à taille réelle qui correspond à l’infrastructure de production et qui est utilisée pour faire les tests préproduction avant d’appliquer les changements sur la production. En effet, cela permet de ne pas faire des tests sur la production et engendrer des pannes dans les heures de productions.
Puis faire les modifications nécessaires jusqu’à s’assurer que le procédé fonctionne totalement.
Un procédé personnalisé devait être trouvé car la société possède environ 40 000 collaborateurs et une centaine d’entités avec des configurations d’infrastructures systèmes et réseaux qui pouvaient être différentes l’une des autres. Cela impliquait que nous procédions et traitions par entité que dispose le client 1.

3. Les ameliorations envisagées
Le script devait être améliorer de manière à conserver un historique des changements lors de la migration. Ces historiques permettront dans le futur de comprendre s’il y a un problème, comment et pourquoi ce problème est survenu. Enfin ils permettront la réparation du processus et d’éviter que l’erreur ne se reproduise. L’historique doit aussi comporter l’heure de la migration, ce qui peut également aider dans le processus de débogage.
Sur la partie organisationnelle, un processus a été mis en place sur le contact des IT et du processus pré migration. Ce qui va faciliter l’échange et la compréhension avec l’IT de l’entité.
Nous contactons l’IT, lui expliquons l’objectif de la migration, lui donner les prérequis, lui demander une heure de migration pilote. Ensuite il y a la migration finale de tous les utilisateurs de l’entité dès que l’IT nous donne un résultat positif du test des utilisateurs pilotes. Après la migration, nous faisons du support pour corriger les divers incidents ou problèmes à la suite de la migration.

V) Les solutions alternatives1. Plusieurs méthodes existentPour rappel, le problème est que les ressources systèmes de l’infrastructure Skype doivent être augmenter. Dans le but de supporter la charge de tous les collaborateurs existants et les futurs collaborateurs sachant que l’expansion du nombre de collaborateurs chez le client 1 est très rapide.

Des solutions autres que celle citée dans le chapitre précédent sont possibles pour faire face aux problèmes rencontrés. Mais toutes les solutions ne se valent pas.
En effet, certaines solutions ne sont que temporaires et inefficaces dans le temps.
C’est pourquoi, il fallait trouver la méthode la plus efficace et qui résout le problème sur le long terme, voire définitivement. Tout en prenant en compte les différents aspects positifs et négatifs des différentes solutions.

Toutes les solutions envisagées ont été décortiquer sur le plan technique et financier pour mesurer les avantages et inconvénients de chacune d’elles.

Ci-dessous les autres solutions envisagées mais qui n’ont pas été retenues car elles ont été jugées moins efficaces comparer à la solution retenue ou même non conforme aux exigences de la société.
2. Les solutions abondonnées2.1Augmentation des ressources matérielles de l’infrastructure existanteLe redimensionnement de l’infrastructure Skype for Business aurait pu être fait pour qu’elle soit performante pour les années à venir. De ce fait, résoudre le problème présent.

Malheureusement, cette méthode n’aurait pas été très efficace, car il n’est pas possible de prévoir avec certitude le nombre de nouveaux collaborateurs qui rejoindraient l’entreprise dans les prochaines années. En effet, pour une société qui s’accroît aussi rapidement que le client 1, il est difficile d’imaginer le nombre de collaborateurs approximatif dans environ cinq ans.
Cela dépend surtout des opportunités d’achat de d’autres entités et de la dimension de ces derniers.
Le surdimensionnement aurait seulement été une solution temporaire, donc plutôt inefficace.

Ce qui, de façon certaine, nous aurait mené à nouveau au même problème tôt ou tard comme les prévisions sont hypothétiques.

De plus, il y a déjà une trentaine de serveurs qui ne feraient qu’augmenter et devenir ingérable. Effectivement, la maintenance et la gestion des serveurs deviendrait de plus en plus complexe et coûteux.

Il faut savoir que pour éviter des interruptions de la production, la maintenance se fait souvent en travail de nuit ou en weekend. Cependant, ceci coûte plus chère en termes de ressources humaines.

2.2Migration de tous les utilisateurs sur Skype OnlineLe Cloud computing est un groupe d’infrastructures informatiques qui offre des services aux besoins sans se soucier de la gestion ou de la maintenance de celui-ci. En effet, l’infrastructure est entièrement gérée par la société de service Cloud.

Pour rappel, la solution d’Office 365 est une offre SAAS (logiciel en tant que Service) délivré par Microsoft. C’est un modèle de distribution de logiciels à partir du Cloud en tant que service.

Cette méthode aurait été aussi efficace que la méthode retenue pour résoudre le problème de surcharge aux niveaux de l’infrastructure Skype Onpremise.
Aux niveaux des coûts, elle aurait même été plus efficace que la solution existante du fait qu’une licence Office 365 est déjà alloué pour les utilisateurs et que l’option est incluse. Cette dernière est seulement désactivée par défaut.

Cependant, un souci se posait à la société puisqu’il n’aurait pas eu le contrôle souhaité sur l’infrastructure et les données.

En effet, pour une question de sécurité et de conformité, certains utilisateurs devront être gardés sur les serveurs Onpremise.
Le client 1 veut aussi, en cas de problèmes quelconques ou changement de stratégie, pouvoir rebasculer rapidement les utilisateurs les plus importants sur la plateforme Onpremise. Il est donc impossible de migrer complètement la solution Skype dans le cloud.

2.3Changement complète de solution pour une moins coûteuseChanger pour une solution moins coûteuse au niveau de l’infrastructure et de l’abonnement a été une des solutions proposées. Mais, cette solution aurait fini par coûter plus chère en retour sur investissements (ROI). En effet, la mise en place de cette solution entraine la formation des collaborateurs à ce nouvel outil. Ceci a un coût considérable.

La formation de l’administrateur ou le recrutement d’un ingénieur pour un produit moins connu aurait aussi eu un coût non négligeable.

La solution doit aussi être implémentée et compatible avec les solutions utilisées par les autres sociétés. Skype for Business est utilisé à l’internationale par de nombreuses entreprises et c’est aussi un produit fiable.
Les autres solutions le sont-elles autant ?

La solution Cisco WebEx a été considérée comme une alternative sérieuse.
Mais son interface utilisateur qui est plus complexe nous a poussé à abandonner cette idée. En effet, l’expérience utilisateur pour les collaborateurs est importante pour la productivité.
De plus, le prix de WebEx est deux fois plus élevé par utilisateur que pour Skype for Business.
Il ne faut surtout pas oublier que WebEx est une solution qui réside complétement dans le Cloud et que le client 1 veut garder la main sur l’infrastructure au cas où il y aurait un changement de politique et qu’il faudrait rapatrier les collaborateurs sur une infrastructure Onpremise. En effet, certains clients peuvent demander des prérequis et conformité au niveau de l’infrastructure informatique pour signer un contrat ensemble.
Pour rappel, la société a déjà choisi d’intégrer les boîtes mails des utilisateurs dans Office 365. Ces collaborateurs ont donc une licence Office 365 qui inclus l’option Skype Online sans surcoût.

VI) Mes différentes actions1. L’équipe en charge du projet Skype for BusinessPendant mon stage de fin d’études, j’ai eu la chance d’intégré l’équipe d’experts Skype for Business pour un client grand compte avec une infrastructure très intéressante.
En effet, pour rappel, l’infrastructure Skype for Business de la société est très complexe avec une trentaine de serveurs.

Mes collaborateurs principaux étaient un chef de projet Skype for Business et Laurent MERIEAU dans le rôle d’un expert en architecture Skype for Business.
Laurent MERIEAU est aussi un collaborateur de PI Services qui travaille chez le client depuis presque deux ans maintenant sur les projets Skype for Business.
L’équipe de projets Skype for Business ayant besoin de plus de ressources pour avancer plus rapidement dans ces projets, j’ai été missionné en tant qu’ingénieur Skype for Business pour aider à accomplir les différents projets.

Il y a trois équipes dans l’IT, chaque équipe à ces missions bien définit. Ci-dessous, le détail des trois niveaux :
L’équipe projet est de niveau 3. Elle est en charge des projets, de la formalisation des procédures techniques et des modifications sur l’infrastructure informatique. Elle traite aussi les tickets qui ne sont pas résolus et escalader par l’équipe de niveau 2.

L’équipe de production est de niveau 2, appelé « la prod » qui s’occupe de la maintenance et l’administration des infrastructures. Elle gère aussi la résolution de tickets escalader au niveau 2. La résolution des problèmes suit les formalisations et les procédures fournit par l’équipes de niveau 3. L’équipe est constituée d’administrateurs IT divers (contrôleurs de domaine, serveurs DNS, OCCAD, réseaux, etc.).
Et puis, il y a l’équipe de niveau 1 qu’on appelle le « helpdesk ». Cette équipe se charge de traiter toutes les demandes de matériels et incidents mineurs. Si elle n’est pas en mesure de la traitée, la demande est diagnostiquée et escaladée au niveau 2 et puis finalement au niveau 3.

Durant ce stage, j’ai pu travailler sur plusieurs projets concernant Skype chez le client.

Pour en citer quelques-uns :
La création de scripts PowerShell pour identifier les matériels téléphoniques que disposent les utilisateurs. Cela nous permet de faire l’inventaire des appareils disponibles et utilisées.

La mise en place d’une solution automatisée pour les mises à jour des serveurs de l’infrastructure Skype. Cela réduira énormément le temps passé sur les mises à jour. Mais aussi de faire passer plus souvent les cumulatifs packs sur les serveurs Skype qu’aujourd’hui. La sécurité et la fiabilité en seront améliorées.

L’automatisation des mises à jour sera terminée après le projet de migration. Ce projet est en priorité 2 tandis que la migration vers Skype Online est en priorité 1.
En effet, les différents projets à réaliser sont classés par ordre de priorités pour mettre en place une notion d’importance et d’urgence.

Nous utilisons la matrice d’Eisenhower pour classer les projets.

Les ordres de priorités sont :
La priorité 1 : Urgent et important
Il faut traiter le projet ou la demande en priorité et rapidement. Le sujet est à traiter sur le terme le plus court possible.

La priorité 2 : Important mais pas urgent
C’est une demande qui doit être traité petit à petit tous les jours jusqu’à avoir un résultat satisfaisant. Cependant, elle passe sur le moyen terme car elle n’est pas urgente.

La priorité 3 : Urgent mais pas important
Ceux sont des demandes qui sont souvent sur le court terme. Mais qui ne sont pas une priorité. C’est surtout des demandes particulières des utilisateurs. A traiter pour ne plus être sollicité à nouveau sur la demande mais qui nous apporte rien.

La priorité 4 : Pas important et pas urgent
C’est des demandes à traiter lorsque les projets des autres catégories ont déjà été traités. Ce n’est pas du tout une priorité. Cette catégorie est très peu utilisée. Au cours des six mois de stage effectué, aucun projet n’avait été classé en Priorité 4.

Dans la suite du chapitre, les interventions réalisées et les décisions prises au cours du projet de la migration des collaborateurs vers Skype Online seront détailler.

2. Processus de migration vers Skype Online2.1Avant la migrationL’infrastructure systèmes de Skype dispose de deux pools de serveurs Skype. Un pool pour tous les utilisateurs sur l’Iles de France et le deuxième pool est pour tous les utilisateurs se trouvant en dehors de l’Île-de-France, à l’international.
Au total, une dizaine de milliers d’utilisateurs sont hébergés et ont des comptes Skype. Tous les autres utilisateurs, c’est-à-dire environ 20 000 collaborateurs n’ont pas de compte Skype for Business.
Pour une meilleure gestion des collaborateurs, ces derniers ont été divisé en en deux catégories :
Pour informations, il a été divisé en deux catégories les collaborateurs pour une meilleur gestion de ces derniers.
CORP
C’est tous les utilisateurs se trouvant sur le contrôleur de domaine CORP. Les collaborateurs travaillant pour la société elle-même sont dans ce contrôleur de domaine.

PROD
C’est tous les utilisateurs qui se trouvant sur le contrôleur de domaine PROD. C’est les collaborateurs qui travaillent chez les clients de la société.

Skype a été installé pour tous les utilisateurs CORP. Cependant, pour les utilisateurs PROD c’était facultatif et selon les besoins des collaborateurs. En effet, ce choix a été fait dans l’optique de ne pas surcharger les ressources disponibles sur l’infrastructure inutilement avec des collaborateurs qui n’utiliseraient pas du tout l’outil Skype.

Malgré cela, les ressources venaient à manquer par moment lorsqu’il y avait un pic d’affluence des utilisateurs sur Skype. Les premiers incidents se sont fait ressentir au mois d’août 2017 mais elles n’étaient pas critiques à ce moment-là.

Des outils d’analyse de ressources de l’infrastructure existent tels que les IOPS. IOPS est une unité de mesure qui permet de faire des tests de performance sur les supports de stockage tout comme les disques durs (HDD) et les solid-state drives (SSD). Lors des tests, les IOPS montraient que les performances du stockage sur les serveurs étaient surchargées.

Les graphiques montraient que les serveurs manquaient de ressources matérielles.
Malgré cela, le manque de ressources matérielles est devenu trop important lorsqu’une panne globale de l’outil de communication a été déclaré pendant environ deux semaines, aux alentours de mi-mai. Heureusement, le mois de mai n’a pas été attendu pour commencer à préparer mise en place de la solution retenue.

2.2Pendant la préparationPour le suivi des projets, le chef de projets a mis en place une réunion de l’équipe Skype toutes les fins de semaines. Cela permet de statuer sur l’état d’avancement, de discuter sur les différents problèmes et incidents. Mais le but de ces réunions était surtout de mettre en place le planning de la semaine suivante. D’autres réunions peuvent être organisées si le besoin s’en fait sentir.
Avant de migrer les utilisateurs, des tests sur l’infrastructure de préproduction devaient être faits. Il fallait ensuite établir des comptes rendus ? de tests et se documenter sur les procédures. En effet, PI Services ne devait pas être à l’origine d’un incident sur l’infrastructure de production et empêcher l’utilisation de Skype par les collaborateurs.

Il y a une façon simple de migrer les utilisateurs avec l’interface d’administration des serveurs Skype.

La migration vers Skype Online d’un utilisateur test a été effectué dans un premier temps. Elle s’est bien déroulée avec l’interface d’administration.
Cependant, cette solution n’a pas été retenue. En effet, l’interface ne nous permet pas de choisir un groupe d’utilisateurs par l’entité auxquels ils appartiennent, comme souhaité. Il ne permet pas non plus de vérifier si l’utilisateur est conforme à certaines configurations avant la migration.
Cette interface permet de simplement migrer tous les utilisateurs en lot ou par unité sans personnalisation possible. Elle est efficace pour les petites sociétés de quelques dizaines d’utilisateurs qui ne disposent pas de d’autres filiales.

Dans le cas du client 1, il fallait plus de flexibilité et d’efficacité. Pour cela, la solution retenue est de créer des scripts personnalisées aux besoins de la société.

Pour rappel, la migration doit être faite par entité appartenant au client 1. Donc, un groupe par entité dans l’annuaire LDAP est utilisé pour extraire tous les utilisateurs d’une même entité.

Le choix a été fait de prendre les groupes qui existent et qui permettent d’attribuer une licence d’office 365 aux utilisateurs.

Il y a un groupe de licence pour les CORP et 3 autres pour les PROD.

Pour information, les utilisateurs CORP disposent d’une licence E3 et les utilisateurs PROD disposent d’une licence E1 sur Office 365.

Voici les exemples des quatre groupes de licences disponibles :
GroupeLicence-CORP-CodePAYS-CodeEntité_FULLGroupeLicence-PROD-CodePAYS-CodeEntité_FULLGroupeLicence-PROD-CodePAYS-CodeEntité_ONLINEGroupeLicence-PROD-CodePAYS-CodeEntité_LIGHTL’extraction des informations nécessaires est faite pour chaque groupe de licence d’une entité avec un script dans un premier temps.

Dans le fichier de sortie, il y a tous les utilisateurs du groupe de licence avec les informations nécessaire.

Le tableau Excel suivant est un exemple de fichier de sortie de l’extraction avec seulement un utilisateur dans une groupe de licence :
UserPrincipalNameEnabledSIP [email protected] [email protected] [email protected] TrueTRUE
Et la suite du tableau :
LicenceGroupSkypeEnabledSkypeEnterpriseVoiceSkypePhoneHostingProviderSkypeStatusGL-CORP-FR-1589_FULL TRUE FALSE sipfed.online.lync.com OnlineSkypeChaque colonne du tableau Excel corresponde à une information précise :
UserPrincipalNameC’est l’identifiant avec lequel l’utilisateur se connecte à ses services Microsoft et les autres services qui utilisent l’annuaire LDAP pour identifier les utilisateurs.

EnabledCette colonne indique si le compte de l’utilisateur est actif dans l’annuaire LDAP.

SIP
C’est le compte Skype de l’utilisateur.

PrimarySMTPC’est l’adresse de messagerie principal de l’utilisateur.

ADSkypeEnabledCette information permet de savoir si l’utilisateur a un compte Skype visible dans les attributs de l’active Directory.

UniformIDLe script a vérifié que l’UPN de l’utilisateur est la même que le SIP et l’adresse SMTP principale. De plus, il vérifie que le compte est bien actif sur l’Active Directory. Si tous ces points sont réunis, alors le compte est conforme aux exigences de migration vers Skype Online et affiche un « TRUE ». Dans le cas contraire, il affiche un « FALSE ». Un « FALSE » indiquera au script de migration d’ignorer cet utilisateur.

LicenceGroupCeci affiche le groupe de licence dans lequel l’utilisateur est membre dans l’annuaire LDAP.

 SkypeEnabledPour ADSkypeEnabled, le script vérifie que l’utilisateur à un compte Skype dans l’Active Directory, à la différence de celui-ci qui est vérifié directement sur les serveurs Skype.

SkypeEntrepriseVoiceSi l’utilisateur a un numéro de téléphone attribuer, alors c’est un compte Skype Entreprise. Il sera donc marqué un True dans case de cette colonne pour l’utilisateur.
Dans le cas contraire, c’est un compte Skype Core. Ce dernier dispose des fonctionnalités de base.

SkypePhoneDans cette case s’affiche le numéro de téléphone de l’utilisateur s’il a un compte « SkypeEntrepriseVoice ».

Hosting provider
Il y a trois choix possibilités :
SRV :
sipfed.online.lync.com
« VIDE »
Cela permet de vérifier vers où est pointé le compte de l’utilisateur. Cette information est importante pour savoir si le compte utilisateur Skype est sur l’infrastructure Onpremise (SRV 🙂 ou Online (sipfed.online.lync.com).
Il se peut aussi que le champ soit vide. Alors soit il n’a pas de compte du tout sur aucune infrastructure, soit il n’a pas de pointeur vers Skype Online malgré que l’option Skype soit activé sur Office 365. Dans ce dernier cas, il faut juste créer le pointeur manuellement pour l’utilisateur avec une commande PowerShell.

SkypeStatusVoici les différents statuts possibles :
OnlineSkypeL’utilisateur possède un compte Skype Online.

OnPremCoreL’utilisateur possède Skype Core sur la plateforme Onpremise.

OnPremwithPhoneL’utilisateur possède Skype Onpremise avec un numéro de téléphone lui étant assigner.

Un script a été créer pour migrer les utilisateurs qui sont conformes à ce qui suit :
UniformID = TrueSi l’utilisateur n’est pas conforme à UPN = SIP = PrimarySMTP, donc il ne sera pas migré parce qu’on ne peut pas changer le SIP une fois qu’il sera migré sur la plateforme Online.
SkypeEntrepriseVoice = FALSE
Dans un premier temps, les utilisateurs avec un numéro de téléphone ne seront pas migrés. En effet, la téléphonie Online n’est pas encore testée et déployée.

Enabled = TRUE
Pour une meilleure productivité, les utilisateurs qui ne sont plus active dans l’Active Directory ne seront pas migré. En effet, ces utilisateurs ont déjà quitté la société.

Dans le script de migration, si le compte n’a pas de pointeur dans la case « HostingProvider » du fichier Excel sorti précédemment, alors elle sera créée. Le script n’essaiera pas de migrer un utilisateur inexistant sur la plateforme Skype Onpremise.

Si le compte est déjà Online (sipfed.online.lync.com), alors le script ignorera l’utilisateur.

2.3Au début des migrations vers Skype OnlineLors de la migration des utilisateurs tests et vérification du bon fonctionnement, il s’est avéré que les contacts Skype avaient un fonctionnement anormal à la suite de la migration. En effet, nous ne pouvions plus ajouter ou supprimer des contacts dans le client Skype de l’utilisateur migré.

Après quelques recherches, il s’avère qu’il faut changer une politique sur les utilisateurs de Skype Onpremise. Puis, il faut aussi appliquer une commande qui permet de retourner les contacts Skype sur l’infrastructure Skype. En effet, par défaut depuis Lync 2013, les contacts sont enregistrés dans un sous-dossier des contacts sur Microsoft Exchange. Ceci est appelé un magasin de contacts unifié (« Unified contact Store » en anglais). C’est le fait d’enregistrer tous les contacts dans un même lieu.

Des modifications étaient impératives avant de migrer les utilisateurs. En effet, la politique ne peut être appliquée après avoir migré l’utilisateur Online. Il faudrait dans ce cas, remigrer l’utilisateur Onpremise, appliquer les modifications et le remigrer sur Skype Online. Il fallait à tout prix éviter ce type de manipulation pour économiser un maximum temps. Mais il faut aussi éviter la création de nouveaux tickets au support par les utilisateurs.

Durant les tests, nous avons appris que nous pouvions tenter de lancer la commande, qui rebascule les contacts sur l’infrastructure Onpremise, à l’utilisateur. Mais, si elle ne passe pas, il faudra alors forcer la commande dans le script. Cette dernière étape entraine la perte des contacts favoris qu’a créé l’utilisateur sur son client Skype.
Malheureusement, il n’y a pas d’autres solutions proposées par Microsoft. Le fonctionnement de l’architecture est ainsi. La possibilité d’exporter et d’importer les contacts n’existe pas sur Skype for Business.

Un script pré migration a donc été créé afin d’appliquer la politique et puis passer la commande qui récupère les contacts sur Skype sans la forcer. Finalement, le script ressort un fichier Excel avec les deux colonnes en plus des autres colonnes cités plus haut dans le chapitre 2.2.
Ces colonnes, indiquent si la politique a été appliquée et si la commande a fonctionné sans forcer.
UcsDisabledPolicyUcsRollBackApplyUcsDisabledPolicyTRUE
Si la commande n’a pas fonctionné, alors nous verrons dans la colonne « UcsRollBack » un « False ». Dans ce cas-là, le script de migration forcera la commande et les contacts seront alors perdus.

Au fur et à mesure que des entités étaient migrés, des modifications ont été proposés sur les scripts pour optimiser et améliorer le processus de migration et l’historique (appelé « log » en anglais). L’historique permet de stocker un journal de ce qui s’est passé.
Par exemple, dans le fichier de sortie il est préférable d’avoir une date de création du fichier pour avoir une traçabilité précise de la migration.

Puis, quelques autres modifications dans les fichiers scripts qui ont permis de corriger un mauvais fonctionnement ou une amélioration des migrations suivantes.
Par exemple, lors de la vérification de conformité, le script n’ignorait pas les utilisateurs non conformes dans la migration. J’ai donc proposé un changement dans le script pour corriger ce fonctionnement inattendu.
Un autre point, il est recommandé par Microsoft de migrer les utilisateurs sur Exchange Online avant de migrer les utilisateurs dans un second temps sur Skype Online. En effet, il peut y avoir des comportements inattendus de la part des outils de communication Exchange et Skype si l’on migre d’abord le compte Skype et ensuite le compte Exchange.
C’est pourquoi, j’ai proposé de rajouter une colonne dans le script de récupération et de migration qui permettent de ne pas migrer les utilisateurs Skype ayant toujours une boîte aux lettres Onpremise. Ils seront migrés une fois leur boîte a été migré Online.

3. Mener à bien, le projetAu niveau managérial, un processus a été mis en place pour la migration de chaque entité. Un fichier Microsoft Project nous permet d’avoir un suivi point par point pour ne pas manquer des étapes. La qualité et le bon déroulement de la migration vers Skype Online en dépend en quelques sortes.

Dans les premières migrations, le chef de projets prenait le premier contact avec l’IT manager de l’entité. Il expliqué à l’IT les objectifs de la migration vers Skype Online, lui a donné les flux à ouvrir sur la partie réseaux, ainsi que les avantages et les inconvénients de cette migration.
Depuis, j’ai été nommé pour prendre contact avec les IT manager et dérouler le processus de migration.

Voici les quelques points à prendre en considération :
Les contacts favoris seront perdus
Les réunions Skype qui ont été créées par le collaborateur doivent être recréées
L’audioconférence est une option payante facultative sur Office 365 tandis que sur Skype Onpremise elle est incluse pour tous les utilisateurs. C’est donc une régression en fonctionnalités pour les utilisateurs qui disposaient de Skype Onpremise avant la migration. En effet, à l’exception de la licence E5, les licences E3 et E1 d’Office 365 n’ont pas la fonctionnalité incluse. Il faut donc activer cette fonctionnalité en plus qui aura un coût additionnel pour chaque utilisateur le nécessitant.

Le deuxième point n’a malheureusement pas de solutions. En effet, Microsoft n’a pas développé de solutions pour migrer les réunions Skype.
Avant la migration, les entrées DNS de Skype doivent aussi être revues. Il faut appliquer les bonnes pratiques recommandées par Microsoft.
Lorsqu’il y a une infrastructure hybride avec Office 365, il faut faire pointer les entrées DNS publiques vers l’infrastructure Onpremise. L’infrastructure Onpremise renverra l’utilisateur vers la plateforme Online si le compte est sur Skype Online. Lorsqu’il y a des modifications à faire, je demande à l’équipe PROD (niveau 2) de faire les modifications autant sur les DNS publiques que privées. Bien-sûr, je leur donne les entrées DNS à ajouter ou modifier après les avoir vérifiés. Les modifications DNS ne peuvent pas être fait par moi-même car je n’ai pas les droits. Cette partie de la migration prend un certain temps, car certaines entrées DNS n’ont pas été configurées comme il se doit lors de l’intégration des entités.

Pour les comptes utilisateurs qui ne respectent pas la conformité de UPN = SIP = PrimarySMTP, il faut demander à l’IT manager de l’entité de faire les corrections nécessaires. Si l’IT n’a pas les droits de le faire, l’équipe PROD s’occupe des modifications à effectuer.

Bien-sûr, nous demandons à l’IT d’avertir tout de même l’utilisateur qu’il devra prochainement se connecter avec le nouveau UPN sur les différents services le nécessitant, tout comme Office 365. Si c’est une modification du SIP à effectuer, je le fais. Mais avant de le faire, encore une fois, je demande à l’IT d’informer l’utilisateur que son SIP va changer et qu’il devra se reconnecter avec le nouveau SIP qu’on va lui configurer.

Ensuite, je propose à l’IT de choisir cinq utilisateurs pilotes dans le groupe de licence CORP et 5 autres dans PROD. Ceci me permet de faire une migration pilote. Ces utilisateurs testant ensuite les différentes fonctionnalités de Skype pendant environ deux jours.
Dès que l’IT me donne un retour positif des utilisateurs sans aucun incident à déplorer, un jour lui est proposé pour migrer la totalité de l’entité. Le jour J, la migration de tous les utilisateurs est faite et un compte-rendu est aussi fait à l’équipe Skype et à l’IT manager de l’entité.

Le client 1 utilise un outil nommé OCCAD pour la création automatique des comptes des collaborateurs à leurs arriver. En effet, cet outil crée automatiquement tous les comptes dont l’utilisateur a besoin.

Nous demandons à la PROD de changer une configuration Skype dans OCCAD qui fait en sorte que les futures créations de comptes Skype soit faites sur Skype Online automatiquement dès la fin de la migration de toute une entité.

Il peut y avoir des problèmes ou incidents post migration, je m’occupe de les résoudre.

Les états d’avancement de la migration vers Skype Online
Voici une courbe représentant l’évolution du nombre d’utilisateurs de Skype for Business sur les plateformes Onpremise et Online :

Ci-dessous, un anneau montrant le nombre de collaborateurs Skype Onpremise et Online au mois de septembre 2018 :

VII) Une solution inattendue1. L’originalité du projetLe caractère original de la solution élaborée pour la migration n’a aucun doute. En effet, la solution que nous avons choisie est de créer nos propres scripts adaptés à nos besoins.
Toutes les phases et configurations des infrastructures Onpremise et Online ont été étudiés par nos soins.
La configuration des utilisateurs Skype a aussi été prise en compte.
Ces études nous ont permis de personnaliser les scripts que l’on a créé à partir de zéro.
Ces scripts sont complétement optimisés pour l’infrastructure du client 1.
De ce fait, les scripts permettent une avancée précise et efficace des migrations de chaque entité. La flexibilité qu’offre ces scripts nous permet de gagner énormément de temps sur la partie migration.

Les scripts créent des fichiers d’historique automatiquement qui nous permettent de revenir sur tous le processus de migration s’il y a des incidents. En effet, cela permet de trouver à quel moment, il y a eu une mauvaise manipulation par exemple s’il faut trouver la cause d’un incident.
De plus, un suivi détaillé est fait à chaque migration grâce à un fichier Microsoft Project. Cela permet d’avoir une qualité de service dans la migration des filiales.
Il n’y a pas eu d’incidents majeurs quelconques dans les migrations déjà effectuées.
En effet, notre choix de migrer une entité à la fois, nous permet de mieux contrôler la migration.

Les IT manager des différentes entités migrées sont tous content de ce projet.
Cette méthode unique de migration a permis l’activation d’environ 11 000 utilisateurs sur Skype Online en moins de trois mois malgré la complexité des diverses configurations uniques.
Les scripts peuvent être rapidement modifié pour prendre en compte la téléphonie Online dès que les tests en préproduction seront finis. Probablement, fin août 2018.
Les utilisateurs qui disposent des numéros de téléphone pourront donc être migré à leurs tours à partir de mi-septembre.

2. L’aspect positif et négatif de ce projet2.1Les points positifsLe projet de migration vers Skype Online sur Office 365 est un projet sur le moyen terme, aussi bien sur la décision prise de migrer vers cette solution que dans la mise en place du projet et également d’un point de vue méthode de travail.
En effet, la migration sera probablement faite dans les deux années à venir sur Teams, l’outil de communication de Microsoft qui va remplacer petit à petit Skype for Business.

Cependant, la migration vers Microsoft Teams ne pouvait pas être fait dans l’état actuel du produit. En effet, certaines fonctionnalités manquent encore pour envisager une migration vers cette plateforme.

Pour un futur ingénieur système comme moi, pouvoir suivre un projet aussi important avec tout l’impact qu’une migration comme celle-ci peut avoir, aussi bien dans sa mise en place, quand nous savons les difficultés qu’il y a eu à sa mise en place et à la manière du client 1 de gérer les problèmes.
Comme déjà mentionné, la migration vers une infrastructure Online des collaborateurs est plus que d’actualité dans le milieu informatique. Il n’est pas rare qu’une entreprise migre vers une infrastructure hybride ou même Online dès qu’elle doit renouveler son infrastructure. En effet, c’est une des tendances de cette dernière décennie car les entreprises voient des avantages importants et commencent à avoir confiance dans le Cloud.

Mais ce qui rend ce projet plus intéressant, c’est qu’il me concerne moi et mon plan d’orientation pour le futur, et que j’ai pu prendre part au projet, même si je n’avais pas un pouvoir décisionnaire sur certains points du projet. Il s’agissait tout de même d’une migration à dimension internationale, et sur un parc composé de nombreux éléments, avec une obligation de résultat, étant donné que le client 1 avait besoin de finaliser le projet rapidement pour contrecarrer les problèmes rencontrés avec l’infrastructure Onpremise de Skype for Business.

Ce projet a également un aspect positif sur le plan financier car la majorité des utilisateurs avaient déjà une licence E1, E3 ou E5 sur Office 365 pour la partie messagerie Exchange. L’option Skype pouvait être activée sans surcoût car elle est incluse dans les différentes licences.

Le chef de projet voulait que nous soyons parfaitement intégrés au projet en créant différentes réunions avec l’équipe technique, pour que nous sachions exactement où nous en étions et planifier les tâches de la semaine à suivre.
Nous proposions les différentes solutions aux problèmes et expliquions les avantages et inconvénients pour que le choix soit plus facile à prendre pour nos supérieurs de la DSI (directeur des systèmes d’information) qui étaient les personnes décisionnaires sur les changements majeurs.

Le tout mis bout à bout, une gestion de projet à taille internationale, avec d’importants enjeux économiques et infrastructurelles dans une société qui en a besoin, et d’avoir été présent dans les différentes phases de mise en production du projet adapté à l’entreprise et l’utilisation d’une solution ingénieux, sont tous les aspects qui font que ce projet était original et très intéressants. Et j’ai eu la chance d’être là dès les études et tests prémigratoires des collaborateurs vers l’infrastructure Skype Online.

2.2Les points négatifsLe principal point négatif de ce projet est que les migrations étaient retardées du fait que l’intégration des différentes entités n’étaient pas faite comme on le désirait pour Skype.
En effet, certaines configurations comme les entrées DNS devaient être revu. Pour cela, des recherches devaient être faites et faire des demandes de traitement auprès des équipes concernées, ce qui pouvait nous faire perdre jusqu’à quelques jours dans chaque migration d’entité.

Le temps nous est limité, des comptes-rendus doivent être faites fréquemment aux dirigeants sur l’évolution de la migration car ce projet était en première priorité.
Tous les projets qui sont en première priorité, doivent être traités en premier. La priorité a été donnée suite aux divers incidents dû aux problèmes de surcharge aux niveaux des ressources de l’infrastructure Onpremise.

VIII) Mon approche sur le travail accompli1. Les résultats de mon travailDurant mon stage, j’ai dû réaliser de nombreuses tâches dont la problématique énoncée dans ce mémoire avec des résultats plutôt convaincants. Tout a commencé avec mon responsable qui m’a demandé si je ne voulais pas travailler sur des projets Skype pour une société international. J’ai accepté et pris le challenge d’évolué rapidement sur la technologie Skype.
Concernant mon travail chez le client 1 et Skype for Business, il n’y a rien à déplorer. J’ai été formé, et je n’ai pas hésité pas à poser les questions sur les points un peu sombres afin d’éviter de commettre une erreur irréparable ou qui pourrait apporter préjudice à notre travail. Jusqu’ici, mon collègue et expert Skype m’a dit être content de mon travail plusieurs fois, je m’inscris dans la durée pour le travail chez le client 1 en tant qu’ingénieur Skype for Business.

Mon travail ne s’arrêtera pas après la migration. Le projet arrive à terme. Mais nous avons encore beaucoup d’autres projets en liste d’attente, comme le redimensionnement de l’infrastructure Onpremise à la suite de la migration des utilisateurs sur Skype Online ou l’intégration du nouvel outil de communication Microsoft Teams dans la société. Pour rappel, Teams est voué à remplacer Skype for Business chez Microsoft sur le long terme.
2. Bilan globalPar le biais de ce mémoire, j’ai voulu présenter une méthodologie de travail que je ne connaissais pas et qui surtout employée dans les entreprises à grande taille d’ampleur international. Afin de bien prendre conscience de ce que le temps d’arrêts de l’infrastructure de production peut engendrer et d’éviter à tout prix une telle situation.

J’ai pu discuter avec d’autres étudiants de SUPINFO qui connaissait les systèmes hybrides et partagé mon avis sur l’originalité de notre solution pour mettre en place un infrastructure Skype hybride et de l’importance de la communication unifiée dans chaque société. Ces derniers étant de plus en plus conséquents, et les sociétés font de plus en plus confiance à l’infrastructure hybride qui est à un pas de l’infrastructure totalement Cloud.
L’automatisation des tâches techniques et qui demande de répéter la manipulation de nombreuses fois pour les ingénieurs ou les responsables systèmes, est un atout de poids, avec l’avantage de gagner du temps et de la productivité. Il n’y a pas de point négatif à recenser sur l’automatisation tant que possible pour la migration, surtout pour une entreprise disposant des dizaines de milliers de collaborateurs.

L’abonnement Cloud par utilisateur permet aussi d’estimer avec plus de précisions les coûts sur le mois pour un utilisateur ou même une entité contrairement à une infrastructure Onpremise. La facturation est ainsi plus précise et peut être prédit pour les prochains mois voire toute l’année.

3. Les nouvelles perspectives professionnellesPI Services étant une SS2I et le Cloud en constante progression, d’autres clients voudront sûrement migrer vers le Cloud ou mettre en place un système hybride. Je pourrais être sollicité pour appliquer mes connaissances et mes savoir-faire chez ces clients, en ayant déjà migré des utilisateurs Skype Onpremise vers Skype Online sur Office 365.

Skype for Business est utilisé par la plupart des entreprises comme solution de messagerie unifiée. D’autres sociétés voudront la mettre en place pour améliorer le rendement de leur société. Je pourrais mettre en place toute l’infrastructure Onpremise, hybride ou Cloud de celle-ci.
Je connais maintenant le fonctionnement d’une grande société à dimension international, je peux donc mettre en pratique les bonnes méthodes techniques, stratégiques et managériaux acquises au cours de ce stage de fin d’études.

Cette méthode de travail peut aussi s’appliquer dans les plus petites sociétés pour une meilleure efficacité et qualité de travail pour lesquels PI Services est très forte et demandeur.

IX) Mon avis1. Mon école, SupinfoAyant intégré l’école d’ingénieur SUPINFO en Master première année, afin d’obtenir un diplôme reconnu d’état et par les entreprises. En effet, ayant voulu être expert en informatique, mon objectif a toujours été d’obtenir ce diplôme-ci.
Durant mes deux années à SUPINFO, j’ai eu la chance d’avoir des cours de système sur des produits utilisés en entreprise tel que Microsoft Exchange ou Microsoft SharePoint, qui sont notamment très présents dans le milieu professionnel, et étant orienté système et réseau, ces cours m’ont fortement intéressé et permis d’accroître mes compétences. En effet, j’avais déjà utilisé ces outils lors de stages précédents, mais sur des versions antérieures. SUPINFO par son partenariat avec Microsoft qui est omni présent dans le milieu professionnel, m’a permis d’accroître mes compétences durant mon cursus.
J’ai eu également l’opportunité de retravailler sur des technologies Microsoft permettant l’interaction et l’échange, que j’avais vu pendant mes stages précédents, et que j’ai retrouvé ici chez PI Services. C’est une administration système qui m’intéresse et où les compétences sont de plus en plus nécessaires dans le milieu professionnel. Sans oublier que les technologies de communication sont incontournables dans les entreprises. Ces dernières préférant souvent une technologie de communication unifiée qui simplifie la vie du collaborateur.
La partie qui ne m’intéressait pas particulièrement durant mon cursus supérieur, était toute la partie programmation, ayant déjà fait mon choix sur l’administration système, je n’ai pas pris plus de plaisir que cela à assister au cours, et à faire les projets, même si je me suis tout de même investi afin d’obtenir les crédits et de valider entièrement mes années. Même si je reconnais avec du recul, qu’aujourd’hui cela a fait une plus-value sur mon curriculum vitae pour obtenir mon travail en contrat à durée indéterminée.
Les parties management, droits et entrepreneuriat, apportent les connaissances indispensables lorsque nous obtenons un niveau d’étude comme le nôtre, et que l’objectif pour un ingénieur est de manager des personnes, ou de monter sa propre structure. Je ne regrette aucunement d’avoir choisi cette école qui m’a permis d’obtenir un travail comme je le souhaitais.

2. Mon stage de fin d’étudesMon stage de fin d’étude s’est passé dans un environnement favorable à mon épanouissement, ayant eu la chance d’intégrer un client qui est sur l’internationale qui m’a parfaitement accueilli et permis de me sentir à l’aise, et de travailler dans les meilleures conditions tout comme PI Services.

J’ai la chance d’avoir obtenu un contrat de professionnalisation en lieu et place d’un simple stage, ce qui me permet d’assurer une professionnalisation tout au long de l’année mais aussi d’avoir un revenu qui m’est important à ce point de la vie. Mon travail qui était pour moi une découverte totale, m’a permis d’accroître mes connaissances et compétences dans l’administration système de Skype for Business. J’ai la chance de travailler pour un client grand compte avec une architecture étendue.
J’ai aussi eu la chance d’utiliser des outils nouveaux que je ne connaissais pas et d’être formé dessus, tout cela ne pouvant que m’apporter un plus pour le futur, étant dans une SII, si jamais le contrat avec le client s’arrêtait, il me faudrait alors trouver une nouvelle mission, et toute formation supplémentaire ou certification supplémentaire sont là pour apporter une distinction vis-à-vis des clients. Ou même si je trouvais un meilleur poste, chez un client final, aujourd’hui j’ai la chance d’utiliser mes compétences acquises, et de les avoir complétées.

J’ai encore beaucoup à apprendre dans l’informatique et ses technologies. L’informatique évolue tous les jours, nous devons constamment être curieux et la veille technologique permet de ne pas se voir dépasser par les nouveautés.

La rédaction de mon mémoireLa rédaction de ce mémoire m’a permis de me rendre compte du travail très complet qu’il faut fournir en tant qu’ingénieur, et de mieux comprendre pourquoi je me suis senti bien au sein de cette équipe et dans le cadre de cette mission. Pouvoir être en contact avec les différents cœurs, et essayer de faire le lien entre le fonctionnel et la technique est un exercice difficile mais doublement enrichissant : d’un point de vue technique, mais aussi d’un point de vue métier. C’est un très grand avantage du poste d’ingénieur, c’est que nous voyons plusieurs métiers pour lesquels il faut s’adapter, se documenter, afin de répondre au mieux au besoin.

La partie la moins intéressante, et avec laquelle j’étais le moins à l’aise durant tout mon cursus fut la rédaction de ce mémoire. N’étant pas une personne littéraire mais plutôt technique, la rédaction n’est pas ma qualité première, et de plus j’avais du mal à voir comment rédiger certaines parties afin de traiter comme il se doit le sujet, la partie la plus compliquée fut de savoir qu’est-ce que je dois écrire dans quelle partie et être sûre qu’au fur et au mesure de la lecture, le lecteur ne soit pas perdu.

Le mémoire étant toute de même indispensable à la réussite de mon année scolaire, je me suis fait violence, et j’espère que vous aurez apprécié mon travail.

X) ConclusionTout au long de ce mémoire, je vous ai présenté ma société, PI Services, une SSII qui m’a permis alors que j’étais à la recherche d’un stage de fin d’étude, de trouver un travail en contrat de professionnalisation. Elle m’a proposé un poste dans une multinationale avec une infrastructure intéressante, et un travail que je ne connaissais pas, que j’ai appris à appréhender et à maîtriser.
J’ai découvert l’organisation interne d’une société importante en France et à l’Internationale. J’ai pu comprendre comment un parc informatique d’une telle ampleur peut être géré. J’ai pu suivre une gestion de projet très intéressant ce qui n’est pas donné à tout le monde. Cette migration ayant eu lieu après mon arriver au sein de la société, j’ai eu la chance de faire partie d’un projet depuis sa mise en place.
De plus la coordination entre les différents collaborateurs est une clé essentielle dans le bon déroulement de la mission. Un projet devant répondre à des normes très strictes de traçabilité, de tests et de supports de transmissions de connaissances, il a fallu très rapidement s’adapter à la qualité requise de rédaction des livrables.
Chaque développement, dans le cadre du projet ou des demandes de changement et d’évolution, doivent être testés de différentes façons et sur différents environnements.

J’ai fait la découverte d’un travail minutieux, que j’ai essayé de vous présenter au mieux, afin que vous compreniez davantage mon nouvel environnement de travail et la tâche qui m’incombe jusqu’à nouvelle ordre. La migration vers un environnement hybride qui devient de plus en plus présent dans la gestion de parc informatique et qui de plus apporte une originalité à mon expérience professionnelle et à ce mémoire.
J’espère avoir pu vous éclairer et vous emmener sur ce système méconnu sur la gestion d’un projet de haut niveau auquel j’ai pris part de façon directe. J’ai tenté de vous faire comprendre pourquoi la communication unifiée a une importance haute dans la vie d’une entreprise.
Le fait d’avoir pu trouver un contrat de professionnalisation en lieu et place d’un stage m’a permis de prendre une part entière dans les projets à venir, que ce soit sur la révolution de notre méthodologie de travail par la mise en place de Skype for Business pour tous. Même si celui-ci n’est pas terminé, il sera terminé au moment opportun et je compte bien prendre ma part de responsabilité sur ce projet et essayer de le mener à bon terme.
Mon cursus de master à l’école de SUPINFO Paris, m’a permis d’avoir les connaissances adéquates pour devenir un expert en informatique, et pourvoir m’épanouir dans ma future vie et mieux appréhender les incidents éventuels, ou être capable de prendre des décisions aux moments opportuns.

L’informatique est un domaine en perpétuelle évolution. Personnellement, j’ai fait le choix de prendre part et d’être acteur de cette évolution. Ici encore, mon stage s’est parfaitement inscrit dans mes différentes aspirations et attentes professionnelles. Durant tout le stage, j’ai réellement pu m’épanouir dans ce que j’ai pu faire. J’ai énormément appris et découvert, et je souhaite aujourd’hui encore continuer d’apprendre de nouvelles choses et acquérir de nouvelles connaissances.

Ma formation maintenant presque terminée au moment où j’écris, il est temps pour moi de prendre mes responsabilités et de représenter au mieux mon école dans le milieu professionnel, et ainsi apporter à la société PI Services, la reconnaissance qu’elle mérite pour m’avoir fait confiance et offert cette opportunité.

XI) Bibliographie et Webographie1. Sites WebSkyhigh Networks : Cameron Coles. 11 Advantages of Cloud Computing and How Your Business Can Benefit From Them. Adresse URL :
https://www.skyhighnetworks.com/cloud-security-blog/11-advantages-of-cloud-computing-and-how-your-business-can-benefit-from-them/Wikipedia. (Août 2018) Unified communications. Adresse URL :
https://en.wikipedia.org/wiki/Unified_communicationsMicrosoft : Pragathi Raj. (Mars 2016) Migration of Skype for Business Hybrid Environment to Skype for business Online. Adresse URL :
https://blogs.technet.microsoft.com/praj/2016/03/25/migration-of-skype-for-business-hybrid-environment-to-skype-for-business-online/Microsoft : James Birkinshaw. (Février 2018) Configuration de Skype Entreprise Server pour utiliser le magasin de contacts unifié. Adresse URL :
https://docs.microsoft.com/fr-fr/skypeforbusiness/deploy/integrate-with-exchange-server/use-the-unified-contact-store

Post Author: admin